¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤ Index du Forum ¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Meiko Sakine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤ Index du Forum -> Utopia Circus -> Utopia Circus -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Meiko


Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 14
Féminin
Allergique à la banane ?: Nah

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 16:14 (2008)    Sujet du message: Meiko Sakine Répondre en citant

Nom : Sakine

Prénom : Meiko

Âge : 20 ans

Passé :

Miku Hatsune. Jeune adolescente de 13 ans, un peu rêveuse, gentille imbécile parfois, amusante souvent. Elle a une demi-soeur.

Un soir, alors que Miku devait rentrer seule chez elle, elle se demandait bien ce qu'elle aurait pour cadeau de Noël. Un cours de chant peut-être ? Ses parents savaient très bien qu'elle adorait chanter ... Ou alors un costume intégral de chat ? Elle aimait bien se déguiser ... Enfin elle verrait bien, après tout. Noël, c'était tout juste demain. Elle était impatiente d'y être ...
"Miku !"
La voix semblait avoir surgi de derrière l'intéressée. Cette dernière se retourna, un peu surprise : elle n'avait vu personne dans la rue au par avant. Elle retint un cri de stupeur : c'était une fée qui venait de l'interpeller. Elle avait beau faire la taille de son avant-bras, sa présence était imposante. Sans savoir pourquoi, Miku sentit un profond respect pour la fée inconnue naître dans son cœur. Mais elle ne put que bafouiller :
"M-m-moi ?!"
La fée sourit, et répondit d'une voix douce :
"Oui, toi, Miku Hatsune. Je suis Kagamin'Rin. Tu es l'Elue. Le destin en a décidé ainsi.
-Pourquoi ? Et à-à quel su-sujet ?
-Ton rôle dans la grande trame de la Vie est d'effacer la colère de ceux qui en souffriront. Pour cela, ce bâton t'aidera."

La fée tendit un bras majestueusement vers la jeune fille ; un sceptre apparut. Miku, sentant qu'elle le "devait", le saisit, presque sans y penser, trop étonnée par les révélations Kagamin'Rin, fée dont elle avait connu les légendes dans son enfance, pour réfléchir.
"Je te souhaite bonne chance. Sur ce, au revoir, Miku ...
-Attend !"

Mais c'était déjà trop tard. Elle avait disparu, laissant la pauvre fille seule et interloquée, le bâton "magique ?" entre les mains. Elle serait probablement restée enracinée là, si des voix particulièrement fortes n'avaient attiré son attention. Deux personnes ... se disputaient ? La phrase de Kagamin'Rin lui revint : "Ton rôle dans la grande trame de la Vie est d'effacer la colère de ceux qui en souffriront.". Cela voulait-il dire qu'elle devait y aller et les calmer ? Ne sachant pas si c'était une blague ou autre, elle courut jusqu'à la source des cris. Un couple se disputait dans la rue, pas loin. C'était clair que la colère était là. Soudain, elle se sentit comme animée par le bâton dans sa main ... Son corps bougeait tout seul ! Comme dans un rêve, elle s'entendit dire :
"Hatsune Miku desu. Anata no kokoro, akete !"
Elle dit aussi autre chose, mais elle était trop surprise par elle-même pour s'y intéresser. Et l'instant d'après, elle sentit son esprit se "détacher" de son corps ... Et l'instant d'encore après, ses vêtements étaient d'un jaune éclatant ! Et en face d'elle ... Une sorte de corbeau de sa taille. Avec son sceptre, elle traça une étoile dans l'air en disant quelque chose. Une étoile jaune se détacha devant elle, le monstre hurla de douleur, mais Miku savait qu'elle seule l'avait entendu. L'étoile avait provoqué un énorme flash de lumière ...
Et voilà Miku étendue par terre, redevenue normale. Elle ouvrit les yeux l'un après l'autre. Que s'était-il passé ? Elle décida de n'en parler à personne. Ce ne pouvait avoir été un rêve, elle avait encore le bâton. Alors désormais, elle aiderait les gens en faisant partir leur colère !

***


La chose qui lui faisait face était un monstre. Même sans extérioriser sa colère.
6 mois après. "Quelque chose" avait commencé un massacre dans un village tranquille. Miku savait qu'elle n'avait pas une chance. Mais elle ne devait pas être lâche ... C'est pourquoi elle s'était avancée jusque devant le pierryton. Cette grande statue de roc plus solide que n'importe quel roc, animée par les sentiments des défunts ... Selon les informations de la jeune fille, celui-ci était animé par la rancoeur des habitants du village, extreminés il y a très longtemps de cela, par un groupe qui les jugeait "sauvages et non civilisés, juste bonnes à crever". Miku commença donc.
"Hatsune Miku desu ! Anata no kokoro, akete !!"
La colère qui apparut dépassait toute son imagination, toutes ses espérances, tous ses cauchemars, tout. C'était une chimère ... Un mixage de dizaines d'espèces amosséennes. Miku sut ce que l'expression "peur de mourir" voulait dire. Sa main se crispa sur son bâton. Elle invoqua sa puissance magique. Elle invoqua ses "costumes", ses différents pouvoirs. Elle invoqua son courage. La bête attaqua. Miku esquiva. Celle-ci contre-attaqua ... La chimère se prit l'attaque de plein fouet. Profitant de la faille elle dessina sa fidèle étoile jaune ...
"Hé, que faites-vous mademoiselle ?"
Un des exterminateurs. La colère doubla. Et attaqua. Aucune chance de l'esquiver ... Une larme coula sur sa joue. Une seule.

***


"Hé, réveille-toi ! Réveille-toi ! Miku !"
Cette dernière ouvrit les yeux un à un. Ah, évidemment, tout cela ne pouvait être qu'un rêve ... Elle n'était pas morte, sans doute. Un rêve ...
"Ouf, tu es réveillée ! Je ... Désolé du manque de tact, mais tu es morte, et ..."
Miku ouvrit complètement les yeux. Elle était chez elle ... Mais sa main ... Ses cheveux ... Vite, un miroir ! Elle se dirigea vers le miroir le plus proche, et là ...
"Tu pourrais me laisser terminer ?"
Miku se tourna vers la voix qu'elle avait ignorée jusqu'à présent. C'était ...
"Kagamin'Rin ?"
 C'était une fée, du moins, avec les mêmes cheveux courts d'un jaune brillant, les mêmes grands yeux bleu azur ... Cela ne pouvait donc être qu'elle.



"Ah, désolé, non ... Je suis Kagamin'Len, son frère jumeau. Là, elle était ... disons, occupée par des ... affaires internes. Bref, je disais donc : tu es morte. Mais ta tâche n'est pas terminée, ta rencontre avec le pierryton n'était pas "programmée" dans ton destin. Tu dois donc aller offrir tes pouvoirs à quelqu'un. Quelqu'un que tu aimes, car tu devras rester avec lui. Quelqu'un que tu juges assez responsable pour endosser la tâche. Qui ? C'est à toi de voir ..."
Et la fée, Kagamin'Len, frère jumeau de Rin, disparut, laissant Miku seule. Elle se rendit compte que lorsqu'elle était morte, son esprit était revenu dans sa maison, dans le corps d'une peluche à son effigie cousue par sa demi-soeur il y avait de ça quelques années, sans doute par la magie féérique du bâton (qui n'était plus en sa possession désormais). Elle pouvait voler dans les airs, mais elle avait une force ... minuscule. Elle pouvait à peine ouvrir les portes. Et elle faisait la même taille qu'une fée.
Elle devait donc léguer ses pouvoirs à une personne, ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort ... Mais qui ? Qui ... L'illumination lui vint soudain : elle avait une demi-soeur, à qui elle racontait ses aventures. La seule qui la croyait dans sa famille, en fait. Elle s'appelait Meiko. Sakine Meiko. Elle avait 19 ans, et demi. Enfin, on pouvait tenter ...

***


Toc toc toc ! Trois petits coups sonnèrent sur la porte de la chambre de Meiko. Cette dernière étudiait pour ses études. Qui pouvait donc venir la déranger à cette heure-là ? Peut-être son père, ou sa mère pour lui dire de se coucher ? Non, vraiment, cela ne lui était plus arrivé depuis ses 16 ans, qu'ils lui fassent ce coup-là. Alors qui était-ce ?




"Entrez !"
Elle arrêta de travailler pour regarder la porte fermée. Pas fermée à clé, juste ... fermée normalement. Il y eut un silence. Puis les coups redoublèrent. Meiko avait pourtant dit d'entrer, relativement fort ... Cela commençait à l'intriguer ... Elle avait même signalé à sa famille de ne pas la déranger le soir car elle travaillait ... Mais qui était-ce donc ? Elle se leva de sa chaise, et ouvrit la porte de sa chambre. Quelle ne fut pas sa surprise de voir, derrière, flottant à 1 mètre 50 du sol, une Miku miniaturisée !
"Miku !? C'est une blague ?
- Eetoo, c'est à dire que ... Tu me crois toujours quand je te dis que Kagamin'Rin m'a donné des pouvoirs, nee ?
- Oui ...?
- Eh bien ... Je me suis attaquée à plus fort que moi, et ... et ... eetoo ... Je suis morte."

Les yeux de Meiko s'agrandirent de stupeur puis s'étrécirent de rage.
"Quoi ?! Dis-moi qui ... ... Mais ! Tu me parles, là ! C'est une mauvaise blague, ou quoi ?"
Meiko aimait vraiment sa demi-soeur, et tenait à la protéger. Mais là, tout s'embrouillait, alors qu'elle était une fille ordonnée pourtant. C'était assez désagréable. Heureusement, Miku, sentant et entendant son trouble, reprit et lui expliqua :
"En fait, Kagamin'Len, le frère jumeau de Kagamin'Rin, m'a sauvé, pour que je donne mes pouvoirs à quelqu'un ... Je serai pour toujours avec cette personne. Et je ... J'ai pensé à toi. Tu acceptes ? Fais-le pour moi, s'il-te-plaît, Meiko ..."
Meiko la crut, car elle l'aimait, sa petite soeur. Enfin, demi petite soeur, mais c'était du pareil au même pour elle. C'était un choix difficile : Miku lui demandait d'arrêter ses grandes études, car c'était un travail qui nécessitait beaucoup de temps. Miku était au collège, donc on ne lui demandait pas grand-chose, elle avait du temps. Mais Meiko, elle ... Que déciderait-elle ?
"Je ... Je ne ... ... D'accord.
-Merci, Meiko ..."


***


Depuis, Meiko et Miku travaillent main dans la main, ensemble ... Personne ne doit le savoir. Elle voyagent beaucoup, pour éliminer un maximum de mauvais sentiments. Elle ne restent jamais souvent au même endroit. Une vie de nomades ... Mais elle sont ensemble. A deux, rien ne viendra jamais à bout de leur amitié, et tout peut arriver, elles ne perdront pas. Et un jour ... Peut-être feront-elles des rencontres "extraordinaires" ?...

Caractère : Meiko est une jeune adulte plutôt sérieuse. Elle parait froide, au premier à bord. Elle n'aime pas s'attacher par des contraintes matérielles au monde qui l'entoure. Elle est calme, et met du temps à s'énerver. Par contre, quand elle l'est, elle l'est ... Elle possède une certaine force physique que l'on ne devinerait pas quand on la voit, et n'hésite pas à en user. En revanche, elle peut être gentille avec ses amis ou collègues, tant que l'on ne lui tape par sur les nerfs. La plupart du temps, elle est donc sérieuse et studieuse, mais il lui arrive de se laisser aller, d'aller aux bars un soir et de s'amuser avec des amis ... Plutôt rarement. Mais de toute façon, elle fait ce qu'elle veux. Elle est autonome, apte à se prendre en charge. Question cœur, elle préfère travailler que sortir avec un amant, qu'elle ne possède d'ailleurs pas, voulant garder sa liberté. Aucun ne lui a jamais convenu, alors ... Elle prétend toujours qu'elle ne désire pas ne coup de foudre. Mais elle ne fait que chercher le Prince charmant, au fond ... Elle l'attend toujours, d'ailleurs.

Signes particuliers : Elle s'habille toujours en rouge.

Dons particuliers : Meiko est une magical girl. Elle peut aussi faire ventriloque avec Miku.

Physique : Commençons par son visage. Ce que l'on remarque au premier à bord, ce sont ses grands yeux bruns, tirant sur le rouge. Des cils et sourcils aussi fins qu'un tracé de critérium les surmontent. Elle a un petit nez redressé, et plus bas, des lèvres rouges sans aucun artifice ni maquillage, souriantes parfois. Aucune tache de rousseur ne vient salir ce visage pur. Une frange, lisse, lui tombe sur les yeux. Cette même chevelure rejoint le début de son cou, certaines mèches venant chatouiller ses épaules. Elle peut sembler brune, ou plutôt rousse, au gré des reflets malicieux choisis par le Soleil. A son cou, un collier vient parfois égayer la simplicité de ces formes, souvent rouge, rarement autre. Mais pas toujours. C'est selon son humeur. Ses frêles épaules, ne révélant que faiblesse, sont justement trompeuses sur ce point ... Dans la continuité de celles-ci, de bras tout aussi fins, assez longs. Meiko tend souvent la main. Cette dernière comporte toujours cinq doigts, rassurez-vous. A la fin de ces doigts, cinq ongles rouges, et cela toujours, elle y tient vraiment. Son coude est relativement pointu. La ligne formée par sa taille, souligne sa poitrine éminemment féminine, laissée la plupart du temps entrevue par le jeu effectué de par son cache-cœur. Le point formé par son nombril se détache sans peine sur l'étendue de son bas-ventre. Parallèle à ses épaules, le contour supérieur d'une jupe qu'elle porte quelques fois. Elle aime aussi la praticité d'un pantalon, mais elle préfère les jupes, et les mini-jupes, laissant imaginer quelque rêve insensé ... Et jamais assouvis, Meiko préférant le travail aux histoires de cœur. Après ce court intermède de vêtement rouge, apparaissent de longues jambes, que l'on devine athlétiques, tout en restant frêles. A des genoux pas beaucoup marqués démarrent de longues chaussettes noires qu'elle adore, du fait qu'elles savent se montrer légères en été et chaudes en hiver. Ces dernières cachent donc ses mollets, dont on devine pourtant les contours, même au-delà de la pièce d'habillement légèrement transparente. Enfin, brisant brusquement la courbe de ses jambes, Meiko chausse, le plus souvent, des bottes, ou autre chaussure pratique, comme, par exemple, des baskets, de temps en temps ballerines, mais elle n'aime pas vraiment les talons aiguilles. Rouges, évidemment. Reculons d'un pas et contemplons l'ensemble : Meiko possède une silhouette gracile, ainsi qu'un peau lointainement hâlée. Faisons-la marcher ... Sa démarche est fluide, sans accoups. Elle marche fièrement, le dos droit, car après tout, pourquoi courberait-elle l'échine devant un ennemi invisible ? Elle regarde devant elle, parfois le ciel, comme si elle lui demandait des conseils sur la manière de vivre, d'exister, même ... d'aimer ? Et maintenant, faisons-la parler. Sa voix aussi est assez douce, rauque uniquement en cas de maladie, ce qui adoucit des paroles souvent prononcées d'un ton froid.
En bref, Meiko est plutôt ... belle ?

Autre chose ? : Nyan~ C'est moi, Neko Rika ! ^^ Gomen pour Melody, mais j'avais été embarquée par d'autres fows ... @_@ Enfin je suis de retour ! ^^'

Est-ce que vous aimez les carottes ? : Voui ^^
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Déc - 16:14 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ormzagh Asmodeus
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2008
Messages: 25
Localisation: avec une peluche
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 17:59 (2008)    Sujet du message: Meiko Sakine Répondre en citant

poulpe maaaaaaaaaagnifique
bienvenue ! kyaa ! n'aime bien les magical il steak haché ! XD
_________________


Revenir en haut
Meiko


Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 14
Féminin
Allergique à la banane ?: Nah

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 18:27 (2008)    Sujet du message: Meiko Sakine Répondre en citant

Merci ^^

(Mais ce smiley fait peur ! Nya~ >.<)

Par contre j'aime bien celui-là : un porte-bonheur d'amour et de fortune ! et celui-là : kyaaaaaaaaaaa !!! =D
_________________


Revenir en haut
Ormzagh Asmodeus
Humain
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2008
Messages: 25
Localisation: avec une peluche
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 18:39 (2008)    Sujet du message: Meiko Sakine Répondre en citant

ceux-la sont pas mal non plus ce kaos ne sert à rien mais il est trop sex ^^ non je ne suis pas skizophrène !! bouboule vs vador kyaa ! ...?? ^__^ mais mon préféré c'est fire !!

tournez avec elle, vous verrez c'est hypnothique
_________________


Revenir en haut
Elyâh Ethylercan
Lycan/femme au foyer
Lycan/femme au foyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 74
Localisation: Le plus loin possible de Caperucita
Masculin
Allergique à la banane ?: c'est délicieux à la

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 12:39 (2009)    Sujet du message: Meiko Sakine Répondre en citant

perso...j'adore celui là yamete !!! allez savoir pourquoi... une mascotte de la troupe ?
_________________


Revenir en haut
Meiko


Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2008
Messages: 14
Féminin
Allergique à la banane ?: Nah

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 12:47 (2009)    Sujet du message: Meiko Sakine Répondre en citant

J'aime bien tournez avec elle, vous verrez c'est hypnothique C'est trop adorable =D
=O y'a Yoda O_O use the force... Et Sakura O___O un jour peut être on aura la fin de tsubasa...

J'adoooooore ! xD
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:07 (2018)    Sujet du message: Meiko Sakine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤ Index du Forum -> Utopia Circus -> Utopia Circus -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.