¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤ Index du Forum ¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tsuki

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤ Index du Forum -> Utopia Circus -> Utopia Circus -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tsuki
Dead perso
Dead perso

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 19

MessagePosté le: Mar 10 Juin - 16:10 (2008)    Sujet du message: Tsuki Répondre en citant

Nom /prénom : On la connaît sous le nom de Tsuki. Peu de gens savent  qu’elle s’appelle en réalité Seiserea D’Elicia.

Âge : environ seize ans.

Passé :
Ses parents étaient des membres très haut placés de la Cour du roi Akurometsu III. Depuis l’ascension au pouvoir d’Akurometsu I, la famille d’Elicia a toujours été proche du pouvoir royal étant donné que Zerath d’Elicia , arrière grand-père de Tsuki, fut l’un des principaux adjuvants dans la prise du pouvoir par le premier membre de la dynastie des Akurometsu. De père en fils, les membres de cette famille furent conseillers du roi, et leurs épouses, des femmes très estimées par la cour toute entière. Mais les temps changent.
 Akis d’Elicia, petit-fils de Zerath, épousa une jeune femme non issue d’un milieu aisé. Il fut séduit par la voix de cette femme, à ce qu’on raconte. Le bel Akis était très séduisant et son union avec cette fille de rien ne  fut pas du goût de tout le monde, aussi son épouse fut-elle rejetée par toutes les crèmes de la société d’Akurometsu IV. Pourtant, elle parvint à trouver une amie. C’était une femme qui vivait près de chez les d’Elicia. Au début simples voisines, les femmes devinrent très rapidement amies et ainsi leurs deux maris sympathisèrent également.
Dès son plus jeune âge, Seiserea connut donc très bien Raphaël Altaïr et sa compagne. Raphaël aimait à s’occuper d’elle quand ses parents s’absentaient pour les soirées de la cour, et il lui enseigna bien des choses que mêmes les précepteurs de l’enfant ne lui racontaient pas. Elles prenaient au début ses histoires pour de jolis contes, mais en grandissant, elle se rendit compte qu’en réalité, derrière toutes ces histoires pour les enfants se cachait une véritable haine contre le roi que ses précepteurs louaient tant. Elle fut prise de soupçons, et se mit à espionner le soir ses parents et les Altaïr lorsqu’ils parlaient de choses que les jeunes filles de bonne condition ne sont pas censées savoir. Elle apprit don peu à peu l’existence d’un complot contre le pouvoir en place, et les raisons de ce complot. Au début, elle ne comprenait pas tout, mais elle aurait préféré mourir que de trahir ses parents et Raphaël. Elle prit pour habitude de suivre leurs conversations, et elle sauva même un jour la mise à ses parents alors qu’ils étaient questionnés de manière étrange par des soldats.
Sans s’en rendre compte, elle avait hérité du don de sa mère : une voix expressive, et très influente. Elle pouvait d’une note allumer des lumières dans le cœur des hommes les plus tristes, et elle aurait pu séduire d’un ton cajoleur le roi en personne. Quand sa mère se rendit compte que sa fille avait hérité de ses facultés, elle lui donna des leçons elle-même de chant et de parole, afin que sa fille maîtrise ce don étrange qu’était sa voix. Mais hélas, elle s’y prit bien tard.
A peine quelques mois après que la fille et les parents soient devenus totalement complices au sujet des affaires du royaume, il se passa l’évènement qui devait bouleverser à jamais la vie de cette jeune fille. C’était un jour où elle avait accompagné sa mère au marché. En rentrant, elles furent témoin d’une grande agitation dans la maison des Altaïr. Curieuses, elles s’approchèrent de la maison en se faufilant à travers la masse de gens qui s’étaient déjà rassemblé devant la demeure. Raphaël ltaïr était en train d’être arrêté par la garde royale pour trahison et tentative de complot contre sa Majesté le roi Akurometsu IV. Les deux femmes avaient pris leurs jambes à leur cou. Elles étaient à peine rentrées que la Garde frappait déjà à leur porte. Sa mère cacha Seiserea dans un placard qui traînait là (« j’étais dans une armoire… »XD) et les gardes entrèrent. Il n’y avait pas d’endroit où voir mais elle entendait les voix des gardes et les cris de ses parents. A un moment, sa mère poussa un cri perçant de douleur qui fit trembler les fondations de la demeure. Son père cria une fois, un cri plaintif, puis elle entendit qu’on le frappait une fois, deux fois, trois fois et sa mère criait toujours, une fois, deux fois, trois fois, et les gardes riaient à chaque coup, ils ricanaient, ils riaient jaune, certains hurlaient des insultes. Une fois, deux fois, trois fois encore. Seiserea se boucha les oreilles, mais dans sa tête résonnaient les cris de sa mère et les bruits de coups mêlés aux ricanements. Alors elle ferma les yeux. Elle se mordit les lèvres pour se taire. Elle entendit tout à coup le silence, si assourdissant après tant de vacarme. N’entendant plus les gardes, elle ouvrit la porte du placard et ne put plus bouger. Le marbre blanc du sol de sa maison était souillé de longues traînées rouges sombres. Au milieu du hall, le corps de son père, blessé, sanglant.
Elle s’approcha de lui. Elle l’appela. Une fois, deux fois, trois fois. Toujours de plus en plus fort, secouant son corps pâle par les épaules. Quatre fois, cinq fois, six fois. Il ne lui répondit pas. Alors elle hurla. Ce fut un cri de douleur unique, mais les vibrations de sa voix aux modulations si expressives furent tellement empreintes de douleur et de haine que la maison entière s’ébranla. Elle s’écroula sur une jeune fille hurlante qui tenait un homme mort entre ses bras.
Elle ne sut jamais par quel miracle les débris ne les atteignirent que peu. Elle prit son père sur ses épaules et, de son corps entaillé par des bouts de bois, elle le porta sous les yeux des passants ahuris.
Un garde osa s’approcher. Elle le regarda droit dans les yeux et cria : « Dégage ! ». Le choc fut si violent qu’il fut projeté contre le mur d’une maison située de l’autre côté de la rue. Il ne se releva pas.
Prise de panique, Seiserea se mit à courir et avant que les passants aient réalisé que le garde était mort, elle était arrivée dans un quartier pauvre de la capitale.
Ce fut dans ces bas-fonds d’Amos qu’elle rencontra Salomé. En réalité ce fut elle qui fut prise d’un élan de compassion quand elle vit cette jeune fille habillée de loques de tissu précieux qui portait un cadavre puant sur ses frêles épaules d’adolescente.
Salomé recueillit Seiserea. C’était une gitane, ou une étrangère en tout cas. Elle mena Seiserea à la sortie de la capitale pour enterrer son père dans un champ (naaaaaan pas un terrain de golf ><) avoisinant. Du voyage, les deux jeunes filles n’échangèrent pas une parole. Seiserea ne dit rien parce qu’elle avait trop peur de blesser Salomé, et Salomé parce qu’elle ne voulait pas brusquer cette jeune fille qui paraissait totalement choquée.
Elles enterrèrent Akis sous un pommier. Salomé récita une courte prière et Seiserea versa des larmes amères. Voyant sa détresse, la jeune bohémienne la prit sous son aile. Elle la lava, la rhabilla, la coiffa. Plusieurs fois, elle lui demanda son nom, mais comme Seiserea ne voulait rien dire, elle la regarda et déclara : « je ne sais pas qui tu es mais pour moi tu seras Tsuki, parce que ta peau est blanche comme la lune et ton visage est tout aussi triste. Tu es aussi mystérieuse que les astres et je suis sûre que ton sourire sera aussi lumineux que la tache argentée qui se détache sur un ciel de nuit noire. »
Ainsi, sans broncher, Seiserea devint Tsuki. Salomé l’emmena avec elle sur les routes. Elle enseigna à sa petite Lune comment gagner son pain en vivant dans une roulotte. Elle lui apprit les arts du cirque, du vol et de la bagarre. Tsuki trouva sa spécialité dans le funambulisme. Marcher sur un fil demandait une telle concentration qu’elle ne pensait plus ni à qui elle était ni à qui elle avait été.
Pendant cinq mois, les deux jeunes filles parcoururent les routes à la recherche d’une caravane à rejoindre.

Caractère :
Autrefois souriante et charismatique, aujourd'hui, Tsuki est discrète, renfermée et extrêmement timide. Sa principale qualité est de penser aux autres avant de penser à elle. Son principal défaut est d'avoir peur de tout, dû au fait qu'elle a grandi enfermée chez elle en-dehors des fois où elle allait au marché avec sa mère. Elle est rapide, et Salomé l'a entraînée à se battre, elle sait donc manier une arme, cependant, ses bras ne sont pas musclés et elle a peu de force dans les épaules. Elle ne se sert donc pas de grosses armes lourdes, préférant les poignards aux épées.

Signes particuliers :
Elle n'est pas muette mais tant que cela lui est possible, elle évite de parler. La seule fois où elle a parlé à Salomé, elle a seulement murmuré.

Dons particuliers :
Funambule, et sa voix pourra faire d'elle une chanteuse quand elle aura appris à maîtriser sa puissance.

Physique :
Petite, elle a les cheveux châtains et des yeux noisette. Ses cheveux lui tombent jusque dans le bas du dos. Elle n'aime pas regarder les gens dans les yeux et tourne la tête quand onla regarde trop intensément. Elle paraît minuscule à côté de Salomé et n'est ni trop fine ni trop grosse.

Autre chose ?
... Nan...
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Juin - 16:10 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nena
Dragon
Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 143
Localisation: dans les nuages
Féminin
Allergique à la banane ?: plutôt mourir
Scorpion (23oct-21nov) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 10 Juin - 23:48 (2008)    Sujet du message: Tsuki Répondre en citant

Welcome chez les monstres !!!!!!

Kyaaaa c'est mon dessin !!! c'est on dessin !!!!!!!! yatta!
_________________


Revenir en haut
Tsuki
Dead perso
Dead perso

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 19

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 11:50 (2008)    Sujet du message: Tsuki Répondre en citant

Ouiiii c'est ton dessin ><

evil kiss Il est trooooop joli d'ailleurs Y_Y


Revenir en haut
Kaomiru
Maître caravanier
Maître caravanier

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2007
Messages: 424
Localisation: Seul, à la tête du monde !! Mwahaha !
Masculin
Allergique à la banane ?: j'en ai l'air ?
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 12:29 (2008)    Sujet du message: Tsuki Répondre en citant

Canon tu veux dire... yatta!

Bon bah on se fais une petite cérémonie de validation de nouveau personnage ? ips!  

Bienvenu poupée sur les mystérieuses terres Amosséennes !!

Tu nous retrouve dans la ville de Boor avec Salomé ? On va pas tarder à laisser les caravanes et aller faire un peu de tourisme dans la citadelle. Ton arrivée est pour bientôt, tiens toi prête...  (se la pète)  
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tsuki
Dead perso
Dead perso

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2008
Messages: 19

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 13:07 (2008)    Sujet du message: Tsuki Répondre en citant

Okay ^^

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:22 (2018)    Sujet du message: Tsuki

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ¤.¤.¤Utopia Circus ¤.¤.¤ Index du Forum -> Utopia Circus -> Utopia Circus -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.